FRENCH MEN’S STYLE SUR LE SABLE !

Pratiquer le Beach Tennis, ce n’est pas seulement de la sueur, ainsi que du sable qui colle à peau. C’est, également, s’inscrire dans un style qui peut être bien différent d’un joueur à un autre. Beach Tennis Expansion a demandé au créateur du label By Hello Beach, Pierre-Gilles PLACIDE, de dégager des tendances du moment – forcément subjectives et incomplètes – chez les joueurs français !

Cet article vous est offert par SUN OPTIC, BY HELLO BEACH, MADEMOISELLE JO et CAROLE AURORE ARTISTE. Crédit Photo : Bernard BRAD PACALIN, DEUXPG, Flavie BRETON, Philippe CLAVERY et Tali CECCOLI.

PORTER LA BARBE …

Longtemps jugée négligée, la barbe, aujourd’hui, semble beaucoup plaire aux beacheurs tricolores. Ces derniers cultivent la métamorphose avec leurs poils de barbe, sans pour autant que se dégage un type unique.

Rodolphe BOYELDIEU, Mathieu GUEGANO, Guillaume LERUSTRE, Ugo QUILLICI ou Fred PAMARD, se la jouent barbe naissante de 3 jours, l’air faussement négligé. D’autres adoptent la barbe courte de 10 jours, à la façon du viril Patrice BANG ou de David MOTTIN. Quant à Jérôme MAILLOT, lui, il arbore une barbe DUCKTAIL, longue, stylisée, mélange du sauvage et du maîtrisé. On peut également citer Christophe KARAM qui réclame tous les vendredis sur compte Facebook « qu’on embrasse un barbu ». Il porte une barbe naturelle et fournie à la Garibaldi, célèbre figure politique italienne du XIXesiècle ; on parle aussi de barbe HIPSTER.

Réintroduite par les hipsters[1], portée par les acteurs, adoptée par les créateurs de mode, très associée à la culture surf, la barde devrait continuer, cette saison, à avoir le vent en poupe !

« Qu’importe le type choisi, la barbe nécessite un entretien régulier. Pour garder une belle barbe, il est important de maîtriser les contours » – Johanna MOTTIN créatrice de Mademoiselle JO ; Fb. mademoiselle Jo.

[1]Définition de l’Internaute : le terme hipster est employé pour décrire une personne d’une vingtaine d’années qui se tient au courant et suit les dernières tendances de la mode, qui fréquente les lieux branchés, généralement de façon ostentatoire.

UNE BELLE MONTURE POUR UN LOOK PARFAIT …

Côté visage, la barbe ne fait pas tout. Le beacheur, soleil oblige, mais question de style aussi, ne se balade jamais sans sa paire de lunettes. Deux écoles s’affrontent dans le choix des lunettes avec verres teintés en gris ou aux couleurs rouge, bleu ou bicolores, pour une touche d’exotisme.

D’une part, (majoritaires) les adeptes des lunettes aux courbes sportives avec verres photochromiques ou polarisant haut de gamme. En titane ou en acétate, elles sont ultra fines et légères, pour que le joueur oublie qu’il les a sur le nez. Elles doivent être, également, assez solides afin de résister aux impacts éventuels. Clément DORSEMAIRE, Aurélien JACQUET, Théo IRIGARAY, Jean NOUAUX sont des ambassadeurs de ce premier camp.

D’autre part, les convertis du casual look. Rondes pour adoucir les traits du visage, carrées pour les visage ronds, rectangles ou vintages, elles ne quittent jamais Johan BEAUBRUN, Thomas LACOMBE ou Benjamin GROS.

« Les lunettes de soleil doivent être adaptées à la forme de votre visage et en accord avec les parties que vous souhaitez mettre en avant ou atténuer » – Maurice LONDE créateur de SUNOPTIC ; Fb. Sun optic.

 

AVEC OU SANS MON MARCEL …

Soleil souvent au rendez-vous, thermomètre pouvant dépasser les 30 degrés, la règle en match ne laisse pourtant pas de place à l’exception : pas d’athlètes torses nus. Face à cette volonté de la fédération internationale de tennis de ne pas donner au beach tennis une image hyper sexualisée, alors quelles sont les options retenues par nos gladiateurs des sables ?

Facilement catalogué comme non pratique pour un corps en mouvement, le vêtement à manche se fait progressivement une place sur les terrains. Il est plébiscité par exemple par Yohan BERVAS, Remi BREMOND, Régis COURTOIS, Nicolas GIANOTTI, Max ROLLIN ou Loïc ROMIEU.

Est-ce que c’est parce qu’il a l’avantage d’accentuer la carrure, ou de donner l’impression d’être bien mieux constitué qu’en réalité, le marcel demeure laréférence dans les îles. En polyester, le débardeur se porte souvent monochrome. Bien taillé et cintré aujourd’hui, il commence à arborer des motifs graphiques.

Cet habillage avec des motifs, on le retrouve dans le concept By Hello Beach. Fruit d’une longue réflexion stylistique, ce dernier joue en plus sur les codes du football professionnel, et le sur-mesure, pour souffler un vent de nouveauté et répondre au mouvement de fond de la société moderne : l’ultra personnalisation.

« Le sport a toujours attiré l’œil des créateurs comme le montre le nombre croissant de collaborations entre créateurs et grandes marques de sport » – Carole AURORE créatrice ayant travaillé sur le projet « by hello beach »; Fb. Carole Aurore.

 

DU DÉTAIL JUSQU’AUX ACCESSOIRES …

Enfin, pour personnaliser leur look, certains joueurs n’hésitent pas à miser sur les accessoires au rythme de leurs humeurs. Porté à gauche, à droite, ou des deux côtés, le serre-poignet est un élément à ne pas négliger pour une tenue réussie. Il s’exhibe avec toute sorte de couleurs, mais aujourd’hui sans motif. Si vous n’avez pas la bonne couleur, repliez-vous sur le noir passe partout !

Autrefois cantonné au rang du détail, le grip aussi peut-être un allié de la bataille médiatique stylistique si sa couleur se marie avec celles d’une raquette customisée en Italie.

Les collants par temps froid, les casquettes ou bandeaux, restent encore assez peu exploités en matière de style, probablement par manque d’offre chez les équipementiers. Pourtant, il y aurait peut-être des choses à creuser dans ce domaine.

Un joueur semble matérialiser cette tendance au tout détail, Jérôme MAILLOT. Pas encore lanceur de tendance dans le beach, sport encore jeune, il est à mes yeux le prototype du FRENCH MEN STYLE !

PLACIDE Pierre-Gilles (deuxpg), Créateur du concept By Hello Beach et Champion de France de Beach Tennis 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *